Je viens d’avoir un bébé … et je ne sais pas comment m’en occuper

Famille

Mon premier enfant est né et je suis embarrassé, car je n’ai pas d’expérience pour m’occuper d’un bébé. Il est difficile pour moi de gérer la situation. J’ai essayé de trouver une solution et le site Mpedia m’a beaucoup aidé en me proposant d’adopter la parentalité positive.

J’apprends à bien nourrir le bébé

Lorsque mon bébé était venu au monde, j’ai pris conscience que je suis une maman. Cela implique certaines responsabilités comme le nourrir correctement. Vu qu’il n’est encore qu’un nourrisson, son alimentation sera uniquement le lait. Peu à peu, il pourra manger d’autres aliments plus consistants.

Pour gérer les pleurs du bébé, le site m’a conseillé de l’allaiter ou lui donner le biberon environ toutes les deux ou trois heures et de m’assurer que le lait soit tiède ou à la bonne température. Il faut que je vérifie le lait soit adapté à l’âge du bébé. Pour le bien de mon enfant, je vais choisir une poudre de lait d’une marque connue et de bonne qualité.

Je dois prendre soin de sa santé

Veiller à la santé du bébé est un élément essentiel à considérer pour bien s’occuper de son enfant. Il faudra que j’apprenne les différentes maladies qui risquent d’affecter le bébé ainsi que les décisions à prendre lorsqu’il tombe malade. Pour qu’il reste pleinement en bonne santé, il existe des astuces simples comme mettre plus souvent de l’huile sur son ventre. Il faut prendre soin de son ombilic pour éviter une éventuelle infection.

Je dois contrôler régulièrement sa santé. Il se pourra quelques fois qu’il tousse ou éternue. Mpedia m’a noté qu’il est tout à fait normal qu’un bébé ait des coliques. Dans ce cas, je dois les atténuer en lui faisant un massage ou en optant pour des soins naturels. J’ai également appris qu’il est important pour la santé du bébé de lui faire tous ses vaccins, et de le conduire chez le médecin fréquemment.

Principe de la parentalité positive

La parentalité positive concerne tous les outils qui aident les parents bien gérer les situations difficiles rencontrées dans l’éducation d’un enfant. Il s’agit de veiller d’abord au bien-être du bébé avant le mien. La parentalité positive m’a appris à avoir un style d’éducation et d’attitudes approprié qui répond aux besoins de l’enfant, en matière d’amour, de sécurité, d’appartenance et d’attaches. Je me suis focalisé sur le bien-être de mon bout de choux, en lui faisant preuve de chaleur, de tolérance, de sensibilité, de réceptivité et de soutien.

Ce mode d’éducation s’avère être l’équilibre entre le style autoritaire ou militaire et celui permissif ou laxiste. J’établis alors des règles et limites pas trop strictes afin de permettre à l’enfant de se développer et s’épanouir pleinement.

Le but de la parentalité positive

Avec la parentalité positive, j’arrive à prendre conscience de la blessure d’enfant à travers de ce que j’ai vécu durant mon enfance. J’essaie de ne pas le blesser au maximum afin d’éviter de refaire les mêmes erreurs de mes parents. Désormais, je comprends les conséquences que peut avoir mon comportement sur l’enfant et les mots que j’utilise même s’ils paraissent un peu banals.

Ce style d’éducation m’a permis d’aligner mes exigences avec les besoins de l’enfant, selon son niveau de développement psychomoteur et affectif. Pour que mon enfant soit en bonne croissance, je lui offre un milieu sûr et stimulant ainsi qu’un environnement d’apprentissage favorable. Donc, je lui apprends chaque jour de nouvelles façons de réagir et d’exprimer ses propres pensées et sentiments. J’inculque à l’enfant d’adopter des comportements plus positifs et respectueux.

Ainsi, s’occuper d’un bébé revient à veiller son éducation dès son plus jeune âge. Il s’agit de lui faire confiance en posant quelques limites raisonnables et appropriées, l’inciter à développer son autonomie.

Laisser un commentaire