J’ai une dette de 1500 € avec mon opérateur téléphonique

Argent

Bravo! Me voilà bien avancé, avec une dette envers mon opérateur téléphonique qui s’élève à près de 1500 €! Tout cela à cause d’un manque d’attention et de self-control! Je vous explique mon histoire, cela pourrait bien vous éviter de connaître le même problème que moi à l’avenir.

Une simple histoire qui tourne mal

J’avais l’embarras du choix entre 4 opérateurs téléphoniques en France : Orange, SFR, Free et Bouygue Télécom. Ils proposent tous des tarifs compétitifs qui ont valu mon intérêt. S’abonner semble dépourvu de problème, avec la facture téléphonique chutée de 30 %. Les 2,5 millions d’abonnés se partagent entre les 4 opérateurs précédents plus la majorité des 83 millions de touristes par an. Ça fait près de 77 millions de nombre d’abonnements, avec 96,5 % des cartes SIM activées.

Donc, les abonnements sont plus nombreux que le nombre de population française. En moyenne à chaque mois, on ne devait que 16,1 € de facturation pour son opérateur. Pour le mobile, les 70,7 % des abonnés ont droits aux forfaits sans engagement. Il y a pourtant des abonnés comme moi, qui doivent des dettes envers leurs opérateurs téléphoniques. La mienne s’élève à 1500 €.

La source du problème

La dette a commencé par une facture téléphonique de 200 € non payée, à cause d’une utilisation excessive de mon téléphone. À mon insu, j’ai été ajouté au fichier fichier préventel. C’est une mesure prise par l’opérateur téléphonique, pour lutter contre les fraudes et les défauts de paiement. La durée du fichage est en moyenne de 5 ans, voire plus. Quand un individu figure dans cette liste, il ne pourra échapper aux opérateurs. En effet, à chaque fois que je désire un renouvellement de mon abonnement téléphonique, soit l’opérateur refuse ma souscription, soit il me demande une garantie sous forme de somme d’argent liquide pendant un an.

Pour y remédier, j’ai payé la garantie de 500 € et essayé d’être défiché en négociant avec mon ancien opérateur. J’ai réglé ma facture non payée avec les sanctions financières. Comme l’affaire a dépassé les 30 jours, je devrais en plus payer une amende de 50 %. En ajoutant la garantie de 500 €, ma dette montait à 800 €.

Une dette qui n’en finit pas

Quand j’ai changé finalement d’opérateur téléphonique, j’ai utilisé des forfaits classiques. Je n’ai plus droit aux réductions proposées par mon nouvel opérateur, finies les offres adaptées à mes besoins. Je n’ai pas vraiment eu le choix, car je suis encore dans la liste du fichier préventel. Ce nouveau tarif m’a coûté près de 1 € par minute pour un appel interne, de 10 centimes d’euro pour un SMS et 35 euros pour l’Internet. La facture montait en flèche et je ne pouvais pas encore payer. Cette fois-ci, avec les offres sans exonération, y compris les amendes qui m’ont été infligées, je devrais payer en tout 700 €.

Bref, mes ignorances et mes négligences m’ont causé une dette atteignant les 1500 €. Cela risquerait encore de s’alourdir, si je ne réglais pas tout avant de migrer vers un autre opérateur.

Laisser un commentaire